1. Keria Luminaires
  2. Les 10 questions qu'on se pose sur l'éclairage et la déco

Les 10 questions qu’on se pose sur l’éclairage et la déco

Les 10 questions qu’on se pose sur l’éclairage et la déco

 

Choisir un éclairage est souvent source d’hésitations et d’interrogations ! Alors pour éviter les erreurs classiques, suivez nos réponses aux questions que vous vous posez le plus souvent pour obtenir un éclairage sans fausses notes dans votre intérieur.

1. Où placer un lampadaire dans un salon ?

Un lampadaire ne doit pas être perdu dans le salon. Son meilleur emplacement : à côté du canapé ou près d’un fauteuil, surtout si c’est un lampadaire liseuse. Dans un angle de la pièce, vous le mettrez en valeur. Et si votre lampadaire est un lampadaire arc, positionnez son diffuseur en direction de la table basse et non du canapé.

Astuces // Lampadaires arc : comment les utiliser ?

Vous rêvez d’un éclairage zénithal mais votre appartement n’est pas doté de sorties de fils au plafond ? Le lampadaire arc est la solution ! A la différence d’un lampadaire classique, ce type de lampadaire dispose d’un diffuseur de lumière placé en hauteur. La forme élancée du lampadaire permet également de suspendre le diffuseur pour délivrer un éclairage équivalent à celui d’une suspension, c’est-à-dire un éclairage direct. Il est donc idéal dans les pièces de vie nécessitant ce type de lumière : salon, chambre d’ado ou salle à manger.

- Les lampadaires arc pour un éclairage zénithal

Hyper trendy, les lampadaires arc sont aussi très utiles pour diffuser un éclairage zénithal. Majestueux et élancés, ils imposent leur style et leur présence dans un salon ou une salle à manger. Et quand on sait bien les utiliser, ils donnent le meilleur d’eux-mêmes.

- Les lampadaires arc pour délimiter un espace ouvert

Certes, bénéficier d’un grand espace de type loft ou d’un séjour carré, c’est sympa. Mais il est souvent difficile de délimiter des espaces pour rendre la pièce de vie plus cosy. Avec son pied courbé et élancé, un lampadaire arc apporte beaucoup de douceur à un espace et le marque visuellement. Ce type de luminaire sera du meilleur effet à proximité d’un canapé pour rendre un salon plus cocooning ou pour éclairer un dîner au-dessus d’une table à manger.

- Les lampadaires arc pour un supplément de style

Au-delà de ses qualités pratiques, le lampadaire arc s’avère être un allié idéal pour booster un intérieur. De style contemporain et intemporel, il modernise instantanément une ambiance. Placez-le par exemple au côté d’un fauteuil traditionnel pour réveiller un coin lecture trop sage ou disposez-le dans un salon classique pour offrir au décor une touche résolument moderne.

2. A quelle hauteur idéale placer une applique sur un mur ?

La hauteur idéale d’une applique pour une hauteur sous plafond de 2,50 mètres est d’1,80 mètres environ dans un séjour, une entrée, un couloir ; dans une salle de bains, cette hauteur peut aller jusqu’à 2 mètres s’il y a un miroir vertical. Dans une chambre, pour la lecture en tête de lit, ce sera 1,10 mètre.

3. Quelle taille de lampe à poser choisir en fonction des dimensions du meuble ?

La lampe ne doit pas écraser le meuble sur lequel elle est posée et l’abat-jour ne doit pas dépasser la largeur du meuble. Posez une lampe fine sur une console épurée et des lampes hautes sur des meubles bas.

4. Quels genres de lampes se posent au sol ?

Dans la famille des lampes à poser au sol, les lampes en forme de cubes, de sphères ou de formes ovoïdes sans pied sont idéales. Egalement les baladeuses, les lampes trépied et les guirlandes lumineuses. Une condition : les lampes sur pieds doivent mesurer au moins 60 cm de haut.

Astuces // Les luminaires de style studio photo font leur cinéma !

Lampes de photographe ou projecteurs sur pied, la tendance cinéma et l’esprit studio photo s’invitent dans nos intérieurs. Inspirés des luminaires professionnels, ils apportent une touche déco originale et actuelle à votre décoration.

- Le style studio photo pour toutes les pièces

Vous voulez jouer l’ambiance studio photo dans votre déco ? C’est possible grâce à une multitude de luminaires inspirés de l’éclairage professionnel des photographes : des lampadaires sur trépied dans le salon ; des lampes à poser dans la chambre ; des spots projecteurs à fixer sur les étagères pour mettre en vedette un îlot de cuisine... Et nous voici plonger dans un studio photo ! Le top, ce sont les mandarines, ces projecteurs ronds professionnels au faisceau semi dirigeable, et les HMI, de gros projecteurs directionnels encadrés de quatre plaques noires.

- Un éclairage d’ambiance grâce à une lumière indirecte

Ces luminaires tout droits sortis des plateaux de tournage offrent un éclairage puissant et dirigé pour sublimer leur cible en multipliant les jeux d’ombre et de lumière. Autre atout : l’effet et l’éclairage dispensés sont modulables. Des têtes orientables et des réglages en hauteur permettent d’éclairer des zones définies. Optimisez l’effet lumineux de ces luminaires en privilégiant l’éclairage indirect : placez-les face à un mur ou dirigez la lumière vers le haut. Les surfaces ainsi éclairées serviront de réflecteur pour offrir un éclairage diffus et agréable.

- Un look affirmé facile à mixer

Ni totalement avant-gardiste ni complètement classique, les luminaires de style studio photo offrent un style inédit à nos intérieurs. Réalisés en métal dans des teintes souvent neutres, noires ou blanches, ils s’accordent facilement à une décoration de type loft mais aussi à une ambiance classique pour la moderniser.

5. Quelle lampe de bureau choisir près d’un ordinateur ?

Pour un bon confort visuel, l’idéal est de positionner une lampe de hauteur moyenne derrière l’écran d’ordinateur pour créer un éclairage indirect et atténuer les contrastes avec l’écran lumineux. Les lampes articulées avec diffuseur orientable ou les lampes avec un éclairage d’ambiance doux sont donc recommandées. Pensez aux lampes à Led qui affichent des caractéristiques séduisantes : économiques, durables, peu énergivores.

6. Quelles dimensions d’abat-jour choisir en fonction du pied ?

Pour créer un duo pied de lampe/abat-jour aux proportions équilibrées, respectez les règles suivantes : la hauteur de l’abat-jour ne doit pas excédée celle du pied. Et le diamètre de l’abat-jour doit représenter 1,5 à 2 fois la largeur du pied de la lampe ou de sa base.

7. Combien de points lumineux mettre dans une pièce ?

D’une manière générale, un minimum de 3 points lumineux est requis pour une pièce afin d’obtenir un éclairage général, un éclairage fonctionnel adapté aux activités et un éclairage d’ambiance. Dans un salon, il faut compter entre 3 et 5 points lumineux, voire plus, selon les dimensions de la pièce. Pour calculer la quantité d'éclairage nécessaire dans une pièce, retrouvez notre guide ICI.

8. Quelle ampoule choisir pour obtenir une lumière tamisée ?

Pour obtenir une lumière douce et tamisée, optez pour des ampoules opales. Ces ampoules revêtues d’un blanc laiteux diffusent une lumière douce et tamisée. La température de couleurs doit être aussi équivalente à une lumière chaude, soit 2500 à 3000 kelvins pour une lumière cosy. Enfin choisissez des ampoules compatibles avec un variateur d’intensité lumineuse pour moduler la puissance.

9. Quel peut être le problème d’une lampe qui « grille » trop vite ?

Il y a 3 causes principales à une ampoule qui « grille » trop vite : les écarts de tension ou une surcharge électrique sur un point électrique détériorent prématurément l’ampoule. La surchauffe : une ampoule trop puissante enfermée dans un diffuseur et la chaleur la détériore. Des ampoules qui ne sont pas adaptées à leur utilisation : par exemple, les fluocompactes détestent le froid, les allumages et les extinctions répétés. Les lampes halogènes qui fonctionnent en « sous régime », elles, s’abîment plus vite.

10. Quel éclairage installer pour bien peindre des murs ?

Pour bien peindre des murs, il faut installer des projecteurs sur pied ou des spots avec têtes orientables pour obtenir une lumière puissante et un éclairage direct. Pour repérer les traces de pinceaux ou de rouleaux, disposez les projecteurs légèrement de biais pour créer une lumière rasante. Enfin, choisissez des ampoules avec un bon IRC pour ne pas dénaturer la couleur et le rendu de la peinture.

Bon à savoir // Que signifie IRC ?

IRC signifie « indice de rendu des couleurs », à ne pas confondre avec la température de couleur, exprimée en Kelvin. Cet indice est prépondérant lorsque vous choisissez votre lampe. Il vous permet de définir l’aptitude de la lampe à restituer les couleurs. On classe de 0 à 100 la qualité de lumière émise par une lampe. La couleur idéale est 100, c’est l’indice maximal, il équivaut à la lumière du jour. Les ampoules à incandescence et halogènes ont un IRC proche de 100 : elles produisent une lumière blanche et régulière. L’IRC est souvent indiqué sur les lampes à l’aide d’un code de trois chiffres qui combine l’IRC et la température de couleur. Seul le premier chiffre concerne l’IRC. Par exemple, les lampes fluorescentes portant les codes 930 ou 940 offrent un excellent rendu des couleurs. Notre conseil Keria : réservez les lampes avec un IRC 70-79 pour les couloirs, et celles avec un IRC 60-69 ou inférieur pour éclairer le garage ou la cave. Les tubes lumineux avec un faible IRC portent souvent la mention « standard ». Les ampoules équipées de Leds ont un IRC situé entre 75 et 85.

Source photos : Keria Luminaires. Sur la photo : Suspension barre Led TORSY argentée en métal/aluminium/polycarbonate.

https://www.keria.com/politique-confidentialite-cookies En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous offrir le meilleur service et vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt.

J'accepte Plus d'infos