1. Keria Luminaires
  2. Comment calculer la quantité d'éclairage nécessaire dans une pièce?

Comment calculer la quantité d'éclairage nécessaire dans une pièce?

Comment calculer la quantité d'éclairage nécessaire dans une pièce?

 

Sujet complexe, la question de l’éclairage est souvent appréhendée comme une affaire de spécialiste, car chacune des pièces de la maison nécessite un éclairage bien spécifique. Dans une cuisine ou une salle de bain, par exemple, le besoin en éclairage est nettement supérieur à celui du salon ou d’une chambre et possède ses propres règles et spécificités.

La quantité d'éclairage nécessaire pour un espace dépend de plusieurs paramètres : le type de pièce, l'ambiance que l'on souhaite y créer mais aussi sa surface. Watts, Lumens, Kelvins, nous sommes souvent perdus parmi toutes ces unités de mesure. Voici les éléments clé pour enfin tout comprendre, estimer la quantité d’éclairage nécessaire pour la pièce que vous souhaitez aménager et faire de vous un véritable spécialiste de l’éclairage !

 

Quelques notions d’éclairage

Pour éclairer une zone de votre habitation de manière efficace tout en créant un espace agréable à vivre, il convient d’apprendre à maîtriser quelques notions d’éclairage. 

Un éclairage réussi souligne les zones que l’on souhaite valoriser et mettre en avant,  ou encore les espaces de vie au sein desquels on se regroupe et vers lesquels on souhaite être naturellement dirigé en entrant dans la pièce : la table de la salle à manger, la table basse du salon, le canapé, l’ilot de la cuisine, etc.

Une autre donnée, plus subjective celle-ci, entre également en compte : le style d’aménagement de la pièce. En effet, à éclairage égal le rendu sera très différent entre un salon épuré au sol clair et meublé de bois blanc, et un autre salon plus chargé, aux meubles imposants et au sol foncé.

De même, la puissance d’éclairage s’adapte aux activités : le travail tel que les devoirs ou la préparation du repas nécessite un éclairage vif tandis qu’un moment de lecture ou de télévision requiert un éclairage plutôt diffus et tamisé. Cet élément est donc à prendre en compte en fonction des zones que l’on souhaite aménager.

Enfin, nous sommes très sensibles à la couleur de l’éclairage qui nous entoure et notre humeur est largement influencée par la couleur de la lumière. Un éclairage froid et direct suggère l’énergie, l’activité : il est idéal pour les moments de travail. Une lumière chaude est, elle, idéale pour les instants de détente : elle évoque le confort et le calme.

 

Les données techniques

Pour bien maîtriser son éclairage, une autre étape indispensable consiste à comprendre et maîtriser les données techniques. 3 éléments essentiels figurent sur les emballages de nos sources lumineuses et de nos luminaires. 

Les Watts (W)

Cette unité mesure la puissance électrique produite par la source lumineuse, c’est à dire sa consommation électrique. Avec les ampoules basse consommation que sont la LED et les ampoules fluo-compactes, cette unité de mesure n’est plus révélatrice de l’efficacité lumineuse d’une ampoule, mais de sa consommation électrique : plus le nombre de watts est élevé, plus l’ampoule consomme d’électricité.

Les Lumens (Lm)

Cette unité mesure la quantité de lumière émise par l’ampoule : c’est le flux lumineux. C’est le critère décisif quant à la luminosité produite par une ampoule car pour une même consommation exprimée en watts, toutes les ampoules ne produisent pas la même quantité de lumière. Pour bien comprendre, imaginez le flux d’eau qui jaillit d’un pommeau de douche : plus la main est éloignée du pommeau, moins elle reçoit d’eau voire n’en reçoit pas du tout. De la même manière, plus on éloigne son livre de sa lampe de chevet ou de sa liseuse, moins on a de lumière pour lire. Ainsi, plus le nombre de Lumens est élevé, plus l’ampoule produit un flux lumineux important et éclaire efficacement.

Voici quelques points de repères sur la quantité de lumens recommandée par espace de vie :

  • Un éclairage principal pour un séjour, une salle à manger, un couloir requiert environ 100 lm/m².
  • Un éclairage principal pour une cuisine ou une salle de bain requiert 300 lm/m².

Les degrés Kelvin (K)

Cette unité mesure la température de couleur de la lumière. Paradoxalement, plus la donnée est élevée et plus la lumière est froide, c’est-à-dire bleutée. Et plus la donnée est basse, plus la lumière est chaude, c’est-à-dire orangée. Quelques repères :

  • Lumière chaude : d’aspect jaune orangé, autour de 2700 K,
  • Lumière froide : d’aspect bleuté, la plus proche de la lumière du jour, autour de 6500 K,
  • Lumière douce : d’aspect blanc neutre, autour de 4000 K.
  • Lumière très chaude : d'aspect orangé / flamme de bougie, autour de 1500 K.

De nos jours, on trouve principalement sur le marché des sources lumineuses entre 2700 et 3000 K : c’est la température de couleur que produisaient nos ampoules à incandescence, elle est la plus neutre et ancrée dans nos usages, ni trop chaude, ni trop froide.

Les Lux (Lx)

Une autre donnée est à prendre en compte car elle sert de base au calcul de la quantité d’éclairage nécessaire dans une pièce : ce sont les Lux (Lx).
Cette unité mesure l’efficacité de l’éclairage, c’est-à-dire le flux de lumière reçu par un objet ou une surface : c’est l’éclairement lumineux. On la calcule à partir des lumens émis par nos sources lumineuses et les mètre carrés de la surface à éclairer. Pour faire simple, un lux correspond, quand la réflexion du support à éclairer est bonne, à 1 lumen au m2.

 

Nos conseils

La disposition et les caractéristiques des sources lumineuses qui équipent votre intérieur doivent donc être pensées en fonction de 4 critères :

  • Le type de pièce à éclairer,
  • L’ambiance recherchée,
  • La température de couleur de lumière appropriée,
  • La répartition de l’éclairage pour tirer parti de chaque espace.

Voici quelques repères pour vous guider dans vos choix :

Pièce et ambiance recherchée Intensité lumineuse Couleur recommandée
Salon, salle à manger, chambre d’adulte. Ambiance tamisée, intime. 25-50 lux Blanc chaud
Salon, salle à manger, cuisine, chambre d’adulte, bureau. Ambiance conviviale, moments de détente. 100-150 lux Blanc chaud
Bureau, bibliothèque, chambre d’enfant, salle de jeux. Ambiance de travail, de jeux. 200-250 lux Blanc neutre
Ambiance technique : espaces de forte activité (bureau, atelier) et de circulation (couloirs, entrée) 350-500 lux Blanc froid

 

Déterminer la quantité d’éclairage nécessaire dans votre pièce : passons aux choses pratiques !

Simplifiez-vous la vie avec cette méthode de calcul simple et rapide : lumens/m2 = lux !

Prenons l’exemple de l’aménagement d’une chambre de 15 m2 que l’on équiperait d’ampoules basse consommation de 9W et qui produisent 350 lumens.

Pour une lampe équipée de cette ampoule et sur la base de la règle de calcul citée plus haut, vous faites donc le calcul suivant : 350 lm/15 m2 = 23 lux d’éclairement.

La quantité de Lux produite par une source lumineuse doit bien sûr être multipliée par le nombre de points lumineux du même type installés dans la pièce. Ainsi, avec deux lampes de chevets équipées de cette ampoule 350 lm, vous générez un éclairement de 46 Lux et vous placez dans la tranche recommandée pour une chambre à l’ambiance intime.

Si vous recherchez une ambiance moins tamisée dans cette chambre, il faudra simplement opter pour des ampoules produisant un flux lumineux plus important, donc plus de Lumens, pour augmenter l’éclairement en conséquence.

Reprenons avec l’exemple d’un salon de 25 m2 équipé d’ampoules LED de 1000 lm : 1000 lm/25 m2 = 40 lux d’éclairement.

Ceci ne peut évidemment pas être suffisant pour éclairer la pièce entière.

Comment calculer le nombre de point lumineux nécessaires pour obtenir un éclairement satisfaisant ? Et bien en divisant l’intensité lumineuse conseillée en lux avec les lux d’éclairement produits par la source lumineuse. Vous obtenez ainsi le nombre de lampes nécessaires pour éclairer convenablement votre pièce : 150 lux recommandés / 40 lux produits par votre ampoule LED = 3.75. C’est le nombre de points lumineux à installer selon les recommandations du tableau. Comme on a besoin d’un chiffre rond, disons 4 dans ce cas précis !

Et afin d’être encore plus précis, divisez votre salon en différentes zones et déterminez la quantité de Lux nécessaire à créer l’ambiance souhaitée dans chaque zone. Vous êtes ainsi en mesure de travailler chaque espace de manière très précise.

Voilà, vous avez maintenant tous les éléments pour décider de votre installation lumineuse en fonction de la pièce, de l’activité et de l’ambiance souhaitée !

https://www.keria.com/politique-confidentialite-cookies En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous offrir le meilleur service et vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt.

J'accepte Plus d'infos