1. Accueil
  2. Les différents types d'éclairage

Dossier : les différents types d'éclairage

Dossier : les différents types d'éclairage

 

L’éclairage est l’ensemble des techniques et des appareils ayant pour but de produire une lumière artificielle. Ainsi, votre lampe favorite est un appareil d’éclairage. Le résultat de l’éclairage, lui, est l’éclairement. Pour aller plus loin dans les définitions, sachez aussi qu’il existe différents types d’éclairage. C’est le propos de ce guide. L’éclairage général, provenant le plus souvent d’un luminaire fixé au plafond, est destiné à assurer une lumière homogène à la pièce. L’éclairage fonctionnel, indispensable pour ménager les yeux lors d’activités précises. Il s’agit d’un faisceau de lumière intense et concentré, dispensé par une lampe de bureau, par exemple. L’éclairage direct, assuré par des lampes à poser ou des spots et destiné à permettre des activités précises ou à mettre en valeur un objet, vise directement la cible à éclairer. L’éclairage indirect quand la lumière se projette sur une surface (mur, plafond, fenêtre) qui la réfléchit. L’éclairement produit est doux et diffus, idéal pour une ambiance relaxante. Dans une décoration d’intérieur, l’éclairage est primordial. Pour vous aider à y voir plus clair et faire le choix approprié dans votre maison, suivez notre guide.

 

1. Qu’est-ce qu’un éclairage général ?

L’éclairage général est essentiel puisque son rôle consiste à éclairer la pièce dans son ensemble : c’est celui que l’on allume en entrant dans la pièce. L’un de ses grands principes est de diffuser une lumière homogène afin d’atténuer les ombres et les contrastes. Son rôle est d’assurer un éclairage nécessaire pour voir, percevoir et s’orienter dans un espace. Il donne le ton à la pièce. Idéalement, cet éclairage doit être efficace et assez doux pour ne pas vous éblouir en allumant la pièce. Pour cela, utilisez des ampoules halogènes semi-économiques ou des ampoules fluocompactes.

CONSEIL EXPERT I LUMIÈRE : adapter l’éclairage général à la pièce et privilégier les luminaires de plafond, comme un lustre, une suspension ou un plafonnier dans l’entrée, la salle à manger, la cuisine, mais pas nécessairement dans les chambres ou le salon où l’éclairage général peut être généré par d’autres types de luminaires.

Les lampadaires constituent également un excellent éclairage général. Les appliques produisent ce type d’éclairage à condition d’être dotées d’ampoules puissantes et d’être bien réparties dans la pièce.

 

2. Qu’est-ce qu’un éclairage direct ?

L’éclairage direct éclaire vers le bas, en dessous du plan horizontal contenant le luminaire. La lumière tombe donc directement de la source sur l’objet sans obstacle comme une suspension basse au-dessus d'une table de salle à manger, une lampe d'architecte sur un bureau de travail. L’éclairage est efficace car il restitue une lumière franche sans déperdition de lumière, mais c’est un éclairage qui produit aussi des ombres. C’est par exemple l’éclairage des lampes à poser, des suspensions, des lustres ou des spots.

CONSEIL EXPERT I LUMIÈRE : privilégiez un éclairage direct pour manger, travailler, effectuer des tâches précises ou éclairer des éléments de décoration.

Attention, plus l'abat-jour est opaque, plus le flux est délimité et le contraste brutal entre la zone lumineuse et la pénombre. Cet éclairage viendra en complément d'un éclairage général suffisant.

A RETENIR : plus la lampe est loin, plus la zone éclairée est grande et la lumière diffuse.

 

3. Qu’est-ce qu’un éclairage indirect ?

L’éclairage indirect part de la source et sa lumière est réfléchie sur une surface claire comme le plafond, un mur ou un sol. La surface éclairée joue le rôle de réflecteur et renvoie à son tour cette lumière sur l'objet mais de façon plus atténuée. Elle est idéale pour créer un éclairage d’ambiance, la lumière diffusée est douce et les risques d’éblouissement ainsi que les ombres portées sont réduits. Attention, ne négligez pas l’impact de la finition et de la couleur de vos murs associé à un éclairage indirect : orientée vers un revêtement mat, la lumière réfléchie sera discrète et diffuse. Sur un mur laqué, elle créera des reflets. Des murs et des plafonds clairs ou blancs vont réfléchir efficacement la lumière : un mur peint en blanc renvoie 60% de la lumière qu'il reçoit. Au contraire, les planchers et les murs sombres ne réfléchissent que 10 à 15% de la lumière. C’est pourquoi un intérieur sombre est difficile à éclairer. Pour éviter tout risque d’éblouissement, l'idéal est donc de prévoir un revêtement mat et des tons plutôt clairs et neutres.

CONSEIL EXPERT I LUMIERE : utiliser ce type d’éclairage pour créer des ambiances douces et feutrées ou pour mettre en valeur des plafonds avec moulures.

 

4. Qu’est-ce qu’un éclairage d’ambiance ?

L’éclairage d’ambiance est celui qui va créer une atmosphère qu’elle soit festive, théâtrale, intime, raffinée, cosy, contemporaine ou encore studieuse. Les variateurs sont les alliés de l’éclairage d’ambiance. Sans changer tous vos luminaires ou la puissance des lampes, ils permettent de moduler le flux lumineux pour créer une atmosphère sur mesure en fonction de ses humeurs et de ses envies : dîner entre amis, soirée cocooning, ambiance studieuse, etc. Autre solution : multipliez les types de lampes et d’éclairages dans une même pièce avec des spots, lampadaires, lampes à poser... pour varier la luminosité en fonction de vos activités et des moments de la journée et passer par exemple d’un éclairage franc et tonique à une lumière diffuse et plus apaisante.

A NOTER : l’IRC ou indice de rendu de la couleur et la température de couleur (chaude ou froide exprimée en degré Kelvin) sont deux indices particulièrement importants car impactant l’éclairage d’ambiance. Par exemple, l’IRC 100 correspond à la lumière du jour.

 

5. Qu’est-ce qu’un éclairage mixte ?

L’éclairage mixte combine éclairages direct et indirect, la lumière est répartie et divisée : une partie du flux est orientée directement sur l’objet à éclairer (direct), l’autre est reportée sur une surface réfléchissante, comme un mur ou un plafond (indirect). Les luminaires à éclairage mixte peuvent être certaines appliques, des lampadaires avec abat-jour en tissu qui projettent la lumière à la fois vers le haut et le bas. Ce type d’éclairage apporte davantage de lumière à la pièce et permet d’avoir moins de sources différentes de lumière. Il apporte aussi une impression de volume supplémentaire à la zone éclairée et crée des ambiances particulières. Presque toutes les lampes avec abat-jour offrent un éclairage mixte ou semi-direct. Avec un abat-jour classique, 40% de la lumière se diffuse vers le haut et 60% vers le bas. Mais c’est un éclairage moins précis que l’éclairage direct.

 

6. Qu’est-ce qu’un éclairage directionnel ?

L’éclairage directionnel est localisé et ciblé. Il est utilisé dans un but précis pour valoriser des zones, créer des ambiances et des effets décoratifs. C’est le cas par exemple pour éclairer les tableaux, ou mettre en valeur les objets de manière sélective. C’est le type d’éclairage idéal pour faire ressortir les éléments de votre décoration d’intérieur de manière à ce que l’éclairage participe pleinement au décor. Sa fonction est avant tout décorative, il souligne un élément pour le mettre en valeur ; le flux lumineux est concentré. Ce type d’éclairage permet de créer des atmosphères lumineuses avec de forts contrastes entre les zones éclairées et les zones ombragées et insuffle ainsi une ambiance particulière. Pensez par exemple aux végétaux éclairés par le sol dans un jardin la nuit ! Pour obtenir ces effets, on peut utiliser des spots orientables pour diriger le faisceau avec une direction et une inclinaison précises.

 

7. Qu’est-ce qu’un éclairage fonctionnel ?

L'éclairage fonctionnel est adapté aux activités dans la maison : cuisiner, travailler, bricoler, etc. Il a un rôle de confort et de sécurité. Il répond à un besoin d’éclairage précis et ciblé. Un éclairage fonctionnel est logiquement engendré par des lampes produisant un éclairage direct. La plupart du temps, un faisceau de lumière intense et concentré est préconisé. Il est par exemple utilisé le long des marches d’un escalier pour « baliser » le chemin à parcourir : dans ce cas, utilisez des lampes de faible puissance pour ne pas éblouir. À chaque activité son éclairage ! Luminaire articulé et orientable pour la lecture, spots orientables ou tubes fluorescents sous les meubles hauts dans la cuisine pour éclairer le plan de travail. Les luminaires choisis devront de préférence être de moyenne puissance. C’est donc un éclairage incontournable pour toutes les activités nécessitant de la précision.

CONSEIL EXPERT I LUMIÈRE : utiliser un type de lampe adapté à l’usage nécessaire, un flux lumineux trop puissant peut s’avérer fatigant pour des activités précises.

 

8. Éclairage et couleurs

Les lumières contribuent à créer une ambiance. Les couleurs jouent sur l'ambiance et sur la lumière. Des lumières jaunes (ampoules à incandescence) ou rouges produiront une sensation de chaleur. Des ampoules blanches (halogènes) ou légèrement bleutées donneront une lumière éclatante et une sensation de froid. Si les murs sont de couleur claire, ils réfléchiront la lumière. S'ils sont sombres, ils l'absorberont. Outre l'éclairage d'ambiance, des spots dirigés sur des endroits précis ou des ampoules colorées créeront une atmosphère particulière et personnelle.

 

9. Pour quel type d’éclairage opter selon la pièce ?

Dans le salon et la chambre à coucher, préférez les lampadaires et lampes à poser sur un meuble afin d’obtenir une ambiance intime et apaisante. Pour rendre ces pièces encore plus contemporaines, optez pour une ampoule Led E27 ou E14 moins énergivore et disposant d’une durée de vie plus longue. La cuisine : cette pièce technique a besoin d’un éclairage suffisant sans zone d’ombres sur les plans de travail. Il doit assurer une ambiance agréable. Pour ce faire, il vous faudra un éclairage général éclairant toute la pièce et fixé au plafond. Un éclairage localisé de type rails, bandeaux ou spots illumineront spécialement les plans de travail. Dans la salle à manger, des suspensions augmenteront la réflexion de la lumière sur la surface de la table. Attention à ne pas les placer trop haut afin de ne pas éblouir vos convives. Optez pour une lampe à faisceau large pour illuminer toute la table. Vous pouvez installer des luminaires fixes pour l’éclairage général de votre salle de bain. Pour les miroirs, installez des appliques de chaque côté plutôt qu’au-dessus, cela évitera les ombres autour du visage.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous offrir le meilleur service et vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt.

J'accepte Plus d'infos