1. Accueil
  2. A quelle hauteur idéale mettre une suspension ?

A quelle hauteur idéale mettre une suspension ?

A quelle hauteur idéale mettre une suspension ?

 

La suspension est une pièce maîtresse dans la décoration d’intérieur. Qui n’a pas une suspension chez soi ? Ce luminaire passe-partout occupe bien souvent une place centrale dans l’ambiance d’une pièce et surtout il conditionne l’éclairage général et le positionnement des autres luminaires. Les designers adorent jouer avec le style, les lignes, les matières, les couleurs et les volumes de cette lampe qui peut trouver sa place dans tous les espaces de la maison : entrée, cuisine, escalier, couloir, salon, salle à manger, chambre, et même parfois la salle de bain, si celle-ci est spacieuse. La suspension peut soit apporter un éclairage général (éclairage diffus ou indirect), soit concentrer l’éclairage sur une zone en particulier (éclairage direct ou directionnel). Déclinée dans toutes les tailles et formes, la suspension peut s’adapter à différents volumes de pièces. Toutefois, pour une décoration harmonieuse, elle doit respecter les proportions de votre surface. Trop grande, elle réduira la taille de votre pièce et apportera trop de lumière. Trop petite, elle ne sera pas mise en valeur et donnera l’impression de flotter. Il est tout de même préférable qu’une suspension paraisse plus grande que trop petite car c’est souvent le luminaire phare d’un décor. Pour les pièces sans arrivée électrique au plafond, il existe des modèles de suspensions qui peuvent être installés grâce à un système de long câble modulable pouvant être directement branché au sol, ou pouvant être relié à une sortie électrique murale. Au cœur de la tendance, cette solution d’éclairage facile à installer apportera une allure très design à votre déco ou une touche plus « factory » selon le modèle et le style que vous choisirez. Une fois que vous avez déterminé quelle fonction vous souhaitez donner à votre suspension, il reste une question déterminante : à quelle hauteur idéale l’installer ? Retrouvez tous nos conseils par pièce et type d’éclairage pour fixer votre suspension à la bonne hauteur.

1. A quelle hauteur installer une suspension dans le salon ?

Dans le salon, la suspension a souvent pour ambition d’éclairer un fauteuil ou un angle de la pièce. Dans cette optique-là, placez-la à 30 ou 40 centimètres au-dessus de l’objet ou de la zone à éclairer. Si vous décidez de la positionner au centre de la pièce, la partie la plus basse de la suspension devra être placée à une hauteur de 1,80 mètre minimum – la règle d’or étant 2,15 mètres. A moins d’être fixée au-dessus d’une table, une suspension nécessite une grande hauteur sous plafond d’au moins 2,50 mètres. Une distance de 40 à 50 cm entre le luminaire et le plafond est nécessaire et le bas de la suspension doit arriver entre 1,90 mètres et 2 mètres du sol afin de ne pas gêner la circulation dans la pièce. Elle est donc idéale pour illuminer un salon avec de hauts plafonds. Dans ces pièces à grands volumes, l’éclairage qu’on leur donne est capital pour instaurer une belle atmosphère chaleureuse. Prenez soin de ne pas le négliger pour éviter l’impression d’austérité que pourrait créer l’allure « cathédrale » de l’espace.

Avec un plafond haut dans le salon, plusieurs solutions d’éclairage avec une suspension sont possibles :

  • Rompre la hauteur d’un salon très haut avec une suspension déco monumentale. La taille imposante d’un éclairage surdimensionné dynamisera la surface perdue tout en donnant un style élégant et raffiné au salon.
  • Faire tomber une barre de suspensions du plafond vous permettra de mettre en scène le volume vide avec les suspensions pour une déco très aérienne. Vous pourrez jouer sur différentes hauteurs de suspension sagement alignées flottant à 2,30 mètres du sol pour créer une sensation de proximité.
  • Installer des suspensions de modèle identique mais de tailles variées en jouant sur les hauteurs entre 1,90 mètre et 2,30 mètres.
  • Habiller le salon avec une suspension XXL tout en légèreté en misant sur une matière cotonneuse, fluide et transparente..
  • Miser sur la sobriété d’un luminaire soft et urbain à la fois pour magnifier la déco de votre salon. A vous de jouer sur la hauteur pour que chaque élément du salon soit mis en valeur.
A quelle hauteur idéale mettre une suspension ?

 

2. A quelle hauteur fixer une suspension au-dessus du coin repas ?

Installer une suspension au-dessus de la table est très design, en plus d’apporter une belle lumière sur vos assiettes ! Mais attention à bien la placer. Au-dessus de la table à manger, la partie la plus basse de la suspension doit être placée à 1,60 mètre de hauteur. Bien visible, elle est ainsi mise en valeur et éclaire parfaitement la table. Elle ne doit cependant pas éblouir ou gêner les mouvements. Idéalement, la lumière diffusée par la suspension doit éclairer un périmètre plus vaste que la table et les chaises tout en offrant une lumière concentrée. La hauteur idéale dépend effectivement de l’éclairage que vous souhaitez diffuser mais aussi du type de suspension que vous avez choisi : claire, aérée et transparente, imposante, ultra design ou plus rétro, en métal ou en tissu… Le but d’une suspension sur une table à manger est bien sûr de fournir un éclairage pour la zone immédiatement en-dessous dans l’idée de créer un éclairage confortable et chaleureux pour votre famille ou vos amis qui sont réunis autour de la table. Le bon éclairage doit rendre votre porcelaine, argenterie, cristal et arrangements floraux « pop » quand vous avez un repas de fête et doit également vous permettre d’utiliser la zone pour d’autres activités comme la lecture ou les jeux.

A quelle hauteur idéale mettre une suspension ?

Plusieurs règles à suivre :

  • N’éclairer que la table pour un effet intime et chaleureux. La suspension a parfois plus de fonctions que simplement éclairer la table. Il est donc tentant d’utiliser l’éclairage prévu pour la table à manger pour éclairer toute la pièce. Le problème est que cette solution vous pousse à accrocher votre luminaire à une hauteur trop élevée et ne pas obtenir l’effet intimiste que vous voulez. Pour créer un faisceau lumineux plus intime qui éclaire la table à manger en un point focal, votre luminaire doit être suspendu à environ 75 cm au-dessus de la table pour permettre à la lumière de se concentrer sur la zone ciblée. Dans les pièces avec de très grandes hauteurs sous plafonds et surtout dans les plans d’étage ouvert avec beaucoup d’espace autour de la table, vous pouvez ajouter quelques centimètres. Mais une fois que vous avez la lumière à plus de 1 mètre au-dessus de la table, votre luminaire se transforme en un éclairage général ambiant et perd l’effet voulu à la base.
  • Considérer l’espace avant d’installer la suspension. La distance entre la table de repas et la suspension est évidemment l’élément essentiel de cette installation, mais elle prend également en compte le volume global de votre pièce. Pour une hauteur sous plafond d’environ 2,50 mètres, on privilégie un minimum de 80 cm entre la surface de la table et le luminaire. Il s’agit avant tout d’une distance de sécurité pour éviter de bousculer la lampe à chaque fois que vous vous passez le plat ou dépliez votre serviette ! Mais cette distance minimale offre également un confort non négligeable pour les yeux car le faisceau lumineux se place suffisamment haut pour éclairer sans éblouir. Vous pouvez choisir d’installer votre suspension pile au centre de la table. Mais si l’asymétrie vous séduit, décalez la lumière pour créer un effet qui ajoutera du charme à l’ensemble.
  • Prendre en compte le mobilier avant d’installer la suspension. Les dimensions de la table de repas viennent également influencer la position du luminaire. En effet, si votre table est très grande, la suspension doit être installée à une hauteur plus importante pour que le faisceau lumineux puisse englober toute la superficie de la table. Aussi, lorsque l’on souhaite conserver une disposition « basse », il est préférable de multiplier les sources lumineuses pour mieux répartir la lumière sur toute la surface en installant trois suspensions au lieu d’une par exemple. Dans ce cas-là, il ne faut pas que les suspensions fassent plus de ¾ de la largeur de la table. Si votre coin repas est de forme arrondie, évitez les suspensions rectilignes. En revanche, si votre est carrée ou rectangulaire, vous pouvez opter pour une suspension ronde ou ovale. Pour un grande table tout en longueur, tablez sur une enfilade de plusieurs petites suspensions, disposées en ligne, ou sur une suspension barre horizontale.
  • Varier les plaisirs avec une suspension réglable. La hauteur d’une suspension permet aussi de moduler l’atmosphère d’un espace rapidement. Lumière tamisée ou éclairage net ? Un détail à prendre en compte lors de l’installation de votre éclairage, afin de conserver une luminosité efficace. Pour garder la possibilité de jongler entre différentes ambiances, vous pouvez opter pour des suspensions à hauteur réglable, un parti pris malin qui s'adapte à chaque activité en quelques secondes.
 

ASTUCE : Si vous avez moins de 2,30 à 2,40 mètres de hauteur sous plafond, il est conseillé d’envisager un plafonnier, idéal pour les pièces un peu « bas de front ».

Si vous n’avez pas d’arrivée électrique au-dessus de votre table à manger, il existe des suspensions décentrées. Pensez-y !

 

3. A quelle hauteur mettre sa suspension dans la cuisine ?

L'installation d'une suspension dans la cuisine ne se fait pas au hasard. Forme, matériau, nombre de points lumineux et hauteur : quelques critères importants président au choix du meilleur emplacement, pour bénéficier d'un éclairage fonctionnel et esthétique.

Bien penser son choix de suspension dans la cuisine

La suspension est une alliée de choix pour assurer un bon éclairage en cuisine. Elle doit cependant être choisie avec soin. La première question à se poser est celle de son emplacement, qui détermine sa dimension et la forme la mieux adaptée. Par exemple, si la suspension a vocation à éclairer la table, il est préférable de choisir une forme en adéquation, pour assurer un éclairage de cuisine optimal : suspension ronde pour une table ronde, ou carrée pour une table carrée. En revanche, s'il s'agit d'éclairer un îlot central, il est plus judicieux de miser sur une suspension de forme allongée, dotée de plusieurs points lumineux. Enfin, il est important de penser pratique. En effet, la cuisine est une pièce exposée aux projections, qu'il s'agisse d'eau ou de gras. Aussi, il est préférable de proscrire l'abat-jour en tissu, et de privilégier un matériau plus facile à nettoyer.

Combien de suspensions dans la cuisine ?

Pour être fonctionnelle, la suspension doit s'adapter à son environnement, et en particulier à l'espace. Dans une cuisine bénéficiant de beaux volumes, il est nécessaire d'opter pour une suspension aux dimensions adéquates. Il est aussi possible d'installer plusieurs suspensions, ce qui offre par ailleurs une occasion d'affiner la décoration de la pièce. La solution la plus courante demeure cependant la combinaison entre suspension et éclairages complémentaires. La suspension trouve alors sa place au-dessus d'une zone stratégique, telle que la table ou le plan de travail. Spots et appliques sont alors utilisés pour apporter une touche de lumière dans les zones plus sombres, tandis que barrettes Led ou néons viennent éclairer les zones de travail, telles que l'évier ou la plaque de cuisson.

Bien calculer la hauteur de la suspension

Afin de produire un éclairage de cuisine aussi précis que possible, qui est appréciable pour cuisiner sereinement, la suspension doit être installée à une hauteur soigneusement calculée. Plus la suspension est basse, plus le faisceau lumineux sera concentré et précis. Si la hauteur sous plafond est importante, il est donc impératif de choisir une suspension proposant une longueur de fil suffisante. Par ailleurs, la suspension ne doit en aucun cas gêner les déplacements dans la cuisine. Il est donc préférable de l'installer au-dessus de la table ou du plan de travail de l'îlot central. La hauteur idéale se situe alors à 1,60 mètre.

La suspension dans la cuisine : le cas particulier de l'îlot

Pour être fonctionnelle, la suspension doit s'adapter à son environnement, et en particulier à l'espace. Dans une cuisine bénéficiant de beaux volumes, il est nécessaire d'opter pour une suspension aux dimensions adéquates. Il est aussi possible d'installer plusieurs suspensions, ce qui offre par ailleurs une occasion d'affiner la décoration de la pièce. La solution la plus courante demeure cependant la combinaison entre suspension et éclairages complémentaires. La suspension trouve alors sa place au-dessus d'une zone stratégique, telle que la table ou le plan de travail. Spots et appliques sont alors utilisés pour apporter une touche de lumière dans les zones plus sombres, tandis que barrettes Led ou néons viennent éclairer les zones de travail, telles que l'évier ou la plaque de cuisson.

Un îlot de cuisine permet de cumuler les fonctions. L’île de la cuisine est à la fois une pièce maîtresse, fonctionnelle et iconique. Aucune autre pièce dans la maison ne connait une telle fréquentation et une telle variété d’utilisation. Tous les îlots participent directement à nos activités de la vie quotidienne : préparer des aliments, prendre un verre, manger, consulter votre tablette, travailler et jouer. Il faut donc être sûr que l’éclairage des tâches quotidiennes réponde bien à tous vos besoins.
S'il est utilisé à la fois comme plan de travail et comme table pour prendre les repas, son éclairage demande une certaine réflexion. La suspension doit en effet permettre de travailler dans de bonnes conditions, sans fournir un éclairage trop agressif lors des repas. Plusieurs solutions sont alors possibles, en fonction du design de la pièce. Très esthétiques, certains pavillons permettent par exemple de composer une suspension sur mesure, équipée de plusieurs points lumineux de hauteur variable. La suspension équipée d'un variateur demeure cependant l'alternative la plus pratique, puisqu'elle permet de modifier la puissance lumineuse en fonction des besoins.
En raison de la grande variété d’utilisation, le meilleur éclairage d’îlot de cuisine sera polyvalent. Plusieurs facteurs déterminent les solutions d’éclairage les plus efficaces de la cuisine dotée d’un îlot central :

  • La taille de l’îlot de cuisine,
  • La hauteur sous plafond,
  • L’utilisation de l’îlot de cuisine.

Les suspensions doivent être accrochées à 30 cm au-dessous d’un plafond de de 2,40 à 2,50 mètres de hauteur.
La hauteur de suspension peut également être mesurée à partir de la surface en-dessous de la lumière, en privilégiant une distance de 75 à 90 cm au-dessus de la table ou du comptoir. C’est la hauteur la plus pratique, surtout pour les suspensions utilisées pour l’éclairage des tâches de préparation de cuisine.
Les suspensions doivent être maintenues au-dessus des surfaces de travail à une hauteur qui ne bloque pas la vue sur la cuisine.
Envisagez des variateurs d’intensité d’éclairage et des interrupteurs qui offrent des possibilités pour régler le niveau de la lumière en fonction de la tâche ou de l’ambiance.

A quelle hauteur idéale mettre une suspension ?

 

4. A quelle hauteur placer une suspension dans l’entrée ?

Très appréciée dans une entrée, la suspension y est facile à installer car dans cette pièce de passage, elle a pour unique vocation de générer un éclairage général. Dans l’entrée, la suspension se rapproche du plafond. Elle offre un éclairage généreux et n’entrave pas les déplacements. Les suspensions de grande taille sont bien souvent surdimensionnées par rapport à cet espace. On peut la choisir en fonction de sa décoration d’intérieur, dans tous les cas, vous la fixerez à une hauteur de 2 mètres au-dessus du sol. D’abord pour pouvoir circuler facilement en-dessous, ensuite pour obtenir un faisceau lumineux suffisamment large qui éclairera l’ensemble de la surface.
L’ambiance de cette zone d’accueil se voulant cosy, veillez à éviter un éclairage trop puissant ou éblouissant. Privilégiez les suspensions à éclairage indirect ou diffus.

5. A quelle hauteur disposer une suspension dans le couloir ?

Avoir un long couloir n’est, à la base, pas un atout. En effet, un long couloir est souvent dénué de déco. Il peut parfois paraître sombre, d’où l’importance de créer une ambiance lumineuse et chaleureuse pour accueillir vos invités et y circuler confortablement. Grâce à l’utilisation d’un éclairage adapté, vous pourrez donner à cette pièce pas comme les autres un charme fou ! Si la hauteur sous plafond de votre couloir est supérieure à 2,5 mètres, vous pouvez opter pour la suspension. Ainsi vous privilégierez le style et la déco. Vous pourrez choisir entre la sobriété et l’excentricité. Vous pourrez choisir un éclairage plus localisé qui mettra en valeur un espace en particulier.

Cette option est idéale pour les couloirs étroits, longs et, de manière générale, ceux où l’on ne peut faire aucun aménagement. Deux options :

  • Une série de suspensions de caractère. Solution très prisée des architectes d’intérieur, suspendez-les relativement bas car elles se veulent les premiers éléments de décoration du couloir, mais sans gêner le passage. Choisissez idéalement des suspensions Led peu énergivores.
  • Une seule suspension. Dans de l’ancien, si vous ne disposez que d’une seule sortie électrique comme cela est courant, optez pour une suspension simple assez puissante. Vous pourrez la suspendre à 1,90 mètre du sol et la disposer au point central de votre couloir.

6. A quelle hauteur pendre une suspension dans la chambre ?

Pour faire de la chambre un espace propice à la détente et à la relaxation, la lumière doit être douce et apaisante. Une suspension pourra assurer l’éclairage général de la pièce.
Si vous décidez de placer votre suspension au centre de la pièce, placez-la à une hauteur comprise entre 1,90 mètre et 2 mètres du sol pour diffuser une lumière suffisamment éclairante sans être éblouissante. Vous pouvez aussi jouer sur un effet plus déco, avec des suspensions simples à ampoules apparentes et les positionner de chaque côté de votre lit, comme un jeu d’appliques. A ce moment-là, elles devront bas, au niveau de la tête de lit, à environ 1,20 mètre du sol. Très tendance, si vous avez un corner détente cosy avec un fauteuil ou une méridienne, vous pouvez également utiliser votre suspension pour éclairer précisément cet espace. Ici, vous pourrez fixer votre luminaire à 1,60 mètre du sol, côté mur pour ne pas gêner la circulation, juste au-dessus de la zone à éclairer.
Pour produire une ambiance tamisée, optez pour des matières opaques comme le tissu, le bois, le silicone, le verre dépoli ou le papier de riz.
Si vous ne disposez pas d’éclairages ponctuels (pour les chevets et les placards) en plus de votre éclairage général, celui-ci devra être relativement important. Dans ce cas, n’hésitez pas à utiliser un variateur, qui permettra de varier l’intensité de lumière, en fonction de vos besoins.

7. A quelle hauteur positionner une suspension dans l’escalier ?

A l’instar des appliques, très cotées pour éclairer un escalier, vous pouvez choisir une suspension, idéale pour habiller la hauteur d’un escalier. Optez pour une suspension qui procurera un éclairage diffus ou indirect. Si vous avez un grand volume, n’hésitez pas à le combler avec une série de suspensions, comme dans un couloir long, en variant les hauteurs. Comme les escaliers sont un espace de circulation, placez votre suspension à 1,90 mètre minimum de la marche d’escalier au-dessus de laquelle elle sera fixée.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous offrir le meilleur service et vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt.

J'accepte Plus d'infos