1. Accueil
  2. 10 erreurs à éviter dans l'éclairage de sa cuisine

10 erreurs à éviter dans l'éclairage de sa cuisine

10-erreurs-a-eviter-dans-eclairage-cuisine

 

La cuisine est devenue une véritable pièce à vivre dans laquelle l’éclairage joue un rôle indispensable pour créer un espace à la fois convivial et facile à vivre. L’éclairage de la cuisine doit être fonctionnel mais aussi décoratif. C’est une pièce dans laquelle on mange, on partage, on travaille, on bouquine… C’est pourquoi il est essentiel de bénéficier d’un confort visuel avec un éclairage adapté.
Pour créer une cuisine idéalement éclairée, il est important de tenir compte de sa configuration. Si vous disposez d’une cuisine ouverte, un jeu de plusieurs suspensions soigneusement alignées au-dessus de votre plan de travail, ou de l’îlot central, sera du plus bel effet. Si votre cuisine est une pièce fermée, une suspension centrale conviendra parfaitement. Dans les deux cas, le plus judicieux sera surtout d’éclairer les espaces clés de la pièce où sont concentrées les activités stratégiques (évier, cuisson et rangement) avec des spots lumineux installés au plafond, sous les placards, ou des baguettes LED fixées sur les meubles…
Pour trouver les meilleures solutions d’éclairage dans votre cuisine, suivez notre guide des 10 erreurs à éviter.

 

1. Négliger l’éclairage fonctionnel

N’oubliez pas d’éclairer spécifiquement les zones clés de votre cuisine : plan de cuisson, zone de lavage ou plan de travail doivent être parfaitement éclairés, c’est essentiel pour le confort visuel et la sécurité. Optez pour des éclairages localisés fonctionnels, forts et précis dirigés sur l’évier, le plan de cuisson, le plan de travail, les rangements, voire la hotte. Leur présence permet d'éclairer les trois activités principales en cuisine : préparer, laver, cuire. Au niveau du plan de travail, privilégiez une lumière homogène sous les meubles hauts pour éviter de dénaturer la couleur des aliments. Plusieurs solutions sont envisageables : des bandeaux lumineux, des spots LED extra-plats ou des réglettes LED pour une lumière franche. L’éclairage localisé s’invite également sous les meubles, sous forme de LED. On ouvre une porte ou un tiroir et ils s’allument automatiquement ! Ils bénéficient d’un usage ultra pratique dans de grandes armoires ou de profonds tiroirs. Au-dessus des meubles hauts, vous pouvez disposer des spots sur tiges qui éclairent leurs façades et soulignent le mobilier. Jouer sur plusieurs niveaux de lumière avec des spots extraplats valorisera le contenu des meubles. Si vous avez des vitrines, laissez-vous tenter par une lumière ponctuelle pour créer l'ambiance.
Pensez également à l'espace repas, la table de la cuisine ou l'îlot central, qui possède plusieurs fonctions. Une suspension barre avec un ou plusieurs points lumineux selon la taille de votre meuble permettra un éclairage ciblé des plus appropriés. Pour éviter l’éblouissement, assurez-vous d’une distance de 55 à 60 cm entre le bas du luminaire et votre table.

ASTUCE : optez pour des luminaires à hauteur réglable afin d’adapter la surface à éclairer. Un variateur est aussi une bonne idée pour jouer avec l’intensité de la lumière et créer une atmosphère très lumineuse ou plus cosy.

 

2. Oublier l’éclairage décoratif

10 erreurs à éviter dans l'éclairage de sa cuisine

Vous pensez qu’un simple plafonnier suffit à créer l’ambiance dans votre cuisine ? Erreur, pour réaliser une atmosphère chaleureuse et singulière, à votre image, il est indispensable de multiplier les sources lumineuses avec des éclairages d’appoint, en mixant plusieurs types de luminaires :

  • un jeu d’appliques pour produire une lumière tamisée,
  • une suspension déco ou un lustre moderne pour animer le coin repas,
  • des éclairages intégrés dans des éléments vitrés pour créer des jeux de lumière,
  • une lampe de table stylée posée sur une étagère,
  • des barrettes LED pour éclairer une niche dans un mur, révéler la crédence ou réchauffer le plan de travail…

Côté déco, tout est permis ! Les possibilités d’éclairage sont infinies.

LA BONNE IDEE : concevoir sa cuisine autour d'un luminaire. En pièce maîtresse, il prend toute sa place dans l'espace pour donner beaucoup de convivialité à la pièce. Osez les luminaires design et XXL dans la cuisine !

 

3. Trop éclairer la cuisine

Bien éclairer les différents espaces dans sa cuisine, c’est bien, trop l’éclairer aura un effet éblouissant qui peut vite devenir inconfortable. Et perdre tout le charme d’une pièce à vivre chic, légère et agréable. Sachez que la cuisine nécessite une base lumineuse de 300 lux en moyenne, qui correspond à l’éclairage général. Mais pour éclairer suffisamment les zones de travail, tablez sur 500 lux. Toute la subtilité de l’éclairage dans la cuisine pour créer une atmosphère cosy repose sur la combinaison de solutions d’éclairage adaptées à chaque type de situation en s’appuyant sur différents types de luminaires. On les divise en quatre catégories :

  • direct : la lumière irradie dans toute la pièce
  • indirect : la lumière est diffusée contre le plafond ou un mur
  • radiant : la lumière est diffusée de partout
  • focal : la lumière est ciblée sur un point précis.

Par exemple, une belle suspension simple et design, très en vogue en ce moment, apporte un éclairage focal qui ne peut être utilisé qu’en appoint. On la suspendra plutôt au-dessus d’une table, d’un îlot central ou d’un bar en complément de l’éclairage général.

 

4. Sous-éclairer

Comme on l’a dit plus haut, il est d’usage d’éviter de sur-éclairer la cuisine pour ne pas être ébloui et fatigué. Dans le même esprit, il est préférable d’éviter la lumière blafarde d’un néon et d’un seul point lumineux. C’est là qu’intervient le rôle de l’éclairage général qui a pour objectif d’éclairer la cuisine dans son ensemble sans y laisser de zone d’ombre. Optez par exemple pour un plafonnier déco muni de plusieurs spots à orienter selon vos envies. Une suspension, un globe, des réflecteurs LED encastrés dans un faux plafond diffuseront également une lumière homogène dans l'ensemble de la pièce. Peu importe votre choix, il est judicieux d’éclairer par une lumière puissante mais pas éblouissante.
Autre solution d’éclairage : une source de lumière indirecte, créée par une rampe de spots, qui diffusera une lumière chaleureuse, même si le plafond est d'une couleur sombre, ou une rangée de spots accrochés à un câble tendu dans l'axe de la pièce si votre cuisine est longue et étroite.
Attention toutefois, l’éclairage général éclaire la cuisine dans sa globalité mais ne se substitue pas aux éclairages fonctionnels. Pour une cuisine ouverte, pensez à combiner l'éclairage général à un variateur afin de diminuer la luminosité lorsque vous n’occupez pas l’espace.

ASTUCE : si l'éclairage direct donne l'impression d'assombrir le plafond, placez une ou deux appliques murales pour rééquilibrer l'ensemble.

 

5. Se tromper dans l’implantation des luminaires

Erreur fréquente, se tromper dans l’implantation des luminaires peut s’avérer désastreux dans l’éclairage de la cuisine. Dans cette pièce dite « technique », l'éclairage doit assurer une ambiance agréable et donner une lumière suffisante sans zone d'ombre sur les plans de travail.
Pensez à bien travailler votre plan électrique en fonction de l’aménagement de votre cuisine pour implanter les sorties de fils des points lumineux au bon endroit ! Par exemple : prévoir un éclairage sous meubles hauts ou des éclairages au-dessus d’une zone d’activité.

 

6. Choisir des luminaires inadaptés

La cuisine est la pièce idéale pour mixer un maximum de luminaires et ainsi démultiplier les sources lumineuses. Le choix de chacun est évidemment une affaire de goût et de style, mais sachez avant tout que la cuisine supporte mal les luminaires en papier ou en tissu, notamment à cause des dépôts de graisse. Préférez des luminaires avec des matériaux plus faciles à nettoyer et plus résistants, comme le verre ou le métal.
Quelques astuces pour illuminer votre espace cuisine :
Placez des appliques au-dessus des placards, elles mettront en valeur les meubles, notamment dans une cuisine contemporaine qui allie aujourd’hui confort et esthétisme. C’est un éclairage d’appoint utile et décoratif. Adoptez les barres LED en-dessous ou à l’intérieur d’un meuble, elles sont idéales pour créer des effets tamisés et dépensent peu d'énergie tout en étant ultra déco.

10 erreurs à éviter dans l'éclairage de sa cuisine

A SAVOIR : le LED, qui révolutionne l'éclairage en cuisine, s'invite quasiment partout. Ces mini-lampes à diodes électroluminescentes ultra fines sont capables de s'installer dans les placards ou dessous, sur un mitigeur ou une hotte.

Optez pour une crédence lumineuse qui jouera un rôle aussi esthétique que pratique. Cet éclairage est suffisant pour des activités de courte durée dans la cuisine comme par exemple se préparer un thé. En revanche, on la laissera plus facilement allumée qu’un plafonnier ou un néon car sa teinte est plus douce et discrète. Disposez des spots encastrables dans le bas des meubles, ils seront placés sur toute la longueur du plan de travail, là où se déroulent les principales activités et agrémenteront le look de la pièce avec une solution d'éclairage idéale ! Tentez la réglette éclairante pour les tiroirs ou les placards, elles vous aideront à bien ranger sans perdre de temps dans la recherche de vos ustensiles. A coller ou à visser, préférez le LED pour vous faciliter la vie. Déclinez plusieurs points lumineux au-dessus de l’îlot central, cela vous offrira un espace de travail et d’échange agréable autour de cet espace, véritable petit carrefour de la vie en cuisine ouverte sur le séjour. Une rangée de suspensions ou des spots installés le long du plan de travail vous permettront de cuisiner, déjeuner, lire, laver… dans de bonnes conditions en pleine lumière.

 

7. Se tromper de température de couleur d’éclairage

10 erreurs à éviter dans l'éclairage de sa cuisine

La température de couleur représente la teinte d’une source lumineuse, elle est exprimée en degré Kelvin. Cela caractérise la quantité de rouge, jaune, bleu et blanc pur produit par la lampe. L’effet produit est souvent caractérisé par les termes chaud « blanc chaud » ou froid « blanc froid ».
Optez pour un éclairage blanc chaud, de 3000 kelvins environ pour l’éclairage général et l’éclairage d’ambiance. L’éclairage fonctionnel nécessite quant à lui un éclairage blanc neutre, situé entre 4000 et 4500 kelvins.
Choisissez selon l’atmosphère recherchée. Pour une ambiance cosy, optez pour une lumière jaune et chaleureuse (3 000 à 3500 kelvins). Pour une ambiance design et épurée, choisissez une lumière blanche, plus moderne (4000 à 4200 kelvins).
Attention aux mauvais mélanges entre les différentes sources de lumière. Une lumière jaune dans la hotte ou sur une suspension, allumée en même temps qu’une autre, plus blanche au-dessus du plan de travail, ne créeront pas un bel effet.

 

8. Installer des lampes fluo-compactes sans allumage instantané

Certes idéales pour l’éclairage général de la cuisine et leur basse consommation en énergie, les lampes fluo-compactes ont un temps d’allumage un peu long pour atteindre la pleine puissance. Optez plutôt pour des éclairages à allumage instantané ou des lampes fluo-compactes à allumage rapide.

 

9. Utiliser des ampoules avec un mauvais IRC

Dans une cuisine, l’indice de rendu des couleurs est essentiel pour éviter de fatiguer vos yeux notamment sur les zones de plans de travail. Optez pour des ampoules avec un IRC proche de 100 pour une qualité de lumière optimale : elles produisent une lumière blanche et régulière idéale.

 

10. Installer des spots fixes

Si vous avez opté pour des spots au plafond, pensez à avoir d’autres sources de lumière dans votre cuisine. Préférez des spots orientables pour choisir d’accentuer certaines zones à éclairer pour un maximum de confort et un éclairage plus décoratif. Si vous avez envie de créer une lumière plus feutrée, pensez aux spots à fixer à un mur par exemple ou aux spots à pincer sur une étagère. Pour une décoration réussie, faites les concorder avec le style de vos meubles, de votre suspension ou de votre plafonnier.

10 erreurs à éviter dans l'éclairage de sa cuisine

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous offrir le meilleur service et vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt.

J'accepte Plus d'infos